Comment bien choisir son vélo…

Cycliste chevronné ou adepte du vélotaf, pour rouler sur le bitume, sur les routes de campagne ou les singles tracks, vous ne choisissez pas votre vélo de la même manière. Le choix de votre fidèle compagnon à deux roues se fait selon plusieurs critères ; type de pratique, terrain de jeu, intensité sportive de l’activité, fréquence d’utilisation… Voici nos conseils pour choisir au mieux votre vélo selon votre pratique.

Sommaire :

…Pour aller au travail

vélo de ville

Depuis toujours ou depuis peu, vous avez pris la bonne habitude de vous rendre au travail à vélo. Avec un peu de chance, le « vélotaf » vous fait même gagner de l’argent car votre patron propose l'indemnité kilométrique Vélo pour vos trajets Travail/Domicile. Pour que celle-ci perdure, il est important de choisir un vélo de ville adapté à ce type de trajets quotidiens. Le cycle approprié ne sera pas le même selon votre parcours et votre aisance.

- Sur des trajets courts et urbains, il est essentiel d’opter pour un vélo très maniable et équipé d’un système de frein efficace. L’objectif ? Slalomer facilement entre les voitures et la horde de piétons, surtout si les pistes cyclables citadines ne sont pas fréquentes. On opte pour un guidon droit et un cadre avec barre transversale, plus dynamique à l’usage.

> Un exemple de vélo adapté à cette pratique : le Liv Flourish FS 2 2018.


Le cadre ouvert, quant à lui, conviendra particulièrement aux femmes, mais aussi aux cyclistes très occasionnels qui souhaitent enjamber facilement sa monture. Ce type de modèle “à la hollandaise” propose une position plus assise, plus sécurisante pour les utilisateurs les moins aguerris.


- Pour les trajets plus longs, inter-urbains, le choix d’un VTC est particulièrement intéressant : robuste et polyvalent, il vous permettra de réaliser des trajets de moyenne distance. La fourche suspendue qui équipe ce type de modèle assure un confort supplémentaire. On y fixe aisément des accessoires tels que des paniers ou porte-bébé.

> Un exemple de vélo adapté à cette pratique : le Giant Roam 4 2018

- Le fixie est particulièrement populaire chez les jeunes citadins pour se rendre au travail : il possède les qualités d’un vélo urbain (léger, facilement maniable, guidon court) mais reste réservé aux personnes les plus à l’aise à vélo.

- D’autres préfèreront le vélo pliant : pratique dans le métro ou pour l’emmener au bureau, il peut convenir pour les plus petites distances.

- Enfin le VAE (Vélo à Assistance Electrique) est incontestablement la meilleure solution lorsqu’on souhaite ménager ses efforts et éviter d’arriver à votre destination trempé(e) de sueur !

> Un exemple de vélo adapté à cette pratique : le Moustache Samedi 27 Open Xroad 1 2019

… Pour faire du cyclotourisme et de la randonnée

vélo de randonnée

Pédalez sur les chemins de France et de Navarre ne se fait pas sur n’importe quel vélo ! Le point le plus important : choisir un vélo fiable et robuste. Il est également primordial de définir clairement votre profil et vos besoins (quelles distances ? à quelle fréquence ?) qui vous permettront de définir un budget approprié.

Au niveau du cadre, l’acier est le plus indiqué : meilleur résistance, moins de déformation (poids des bagages, chute), meilleur rendement. L’aluminium sera quant à lui privilégié si vous voulez un vélo plus léger.

Grandes roues ou petites roues, le choix se fera entre 2 grandes catégories : les 26’’ et les 700 ou 29”. Les petites roues de 26 pouces possèdent un certain nombre d’avantages : montage de pneus larges (stabilité, confort, grip accru), solidité (rayons plus petits) et donc diminution du risque de casse. Elles rendent le vélo plus maniable et plus joueur. Les roues de 700 ou 29” quant à elles ne sont pas en reste : un diamètre plus élevé offre l’avantage d’être plus roulant sur pistes abîmées et route.


Pour la fourche, on peut opter pour une rigide, idéale pour sa simplicité d’entretien et pour éliminer quelques grammes superflus. La fourche tout suspendue sera préconisée si le confort est indispensable ou pour prévoir des voyages semés de chemins cassants, afin de préserver ses bras. Ce dernier choix ne se fait pas sans quelques inconvénients : entretien plus fastidieux, poids...


Concernant la transmission optez pour une transmission classique et fiable – Shimano Deore ou XT - à triple plateaux pour être paré à tout type de dénivelé. Enfin pour les freins, là encore deux solutions s’offrent à vous : freins à patin plus simples mais moins efficaces, dont les pièces de rechanges sont courantes ; freins à disque plus performants quelles que soient les conditions météo, plaquettes de frein plus faciles à changer que des patins.

… Pour faire de la route

velo de route

Quel vélo choisir pour faire de la route ? Choisir son vélo de course n’a jamais été une mince affaire : cadre alu ou carbone ? Groupe triple, double ou compact ? Boyaux ou pneus ? Prendre la bonne décision va dépendre de votre type d’activité, que vous souhaitiez débuter ou préparer le Tour de France.

Pour les cyclosportifs occasionnels aimant se faire plaisir sur leur vélo, le rapport confort/budget sera prioritaire. Un cadre aluminium en alliage apportera confort, légèreté et un minimum de rigidité pour de belles balades sur bitume. Un triple plateau ou une transmission compacte permettra d’aborder sereinement tous les profils de la route grâce à sa polyvalence : côtes, descentes, longs plats, la gamme très large de développements sera un avantage pour passer partout. Le vélo fitness s’avère être un excellent choix car son cintre plat offre une position plus confortable sur courtes et moyennes distances avec un équipement classique du vélo de course, idéal pour les cyclistes souffrant du dos.

> Un exemple de vélo adapté à cette pratique : le Scott Speedster 20 2019

Pour les cyclosportifs réguliers habitués au sorties longues et à des montées de cols sérieuses, ce sera le compromis rigidité/nervosité/confort qui primera. Le choix se portera vers un vélo confortable pour rouler sur de longues distances, mais suffisamment rigide et nerveux pour les relances dynamiques sportives.

Le carbone est un bon choix à ce niveau de pratique. Cependant, les technologies d’alliages d’aluminium tendent à s’améliorer. Souvent appelés SL ou superlight, les fabricants proposent des cadres de plus en plus légers, qui se rapprochent du poids des cadres carbone. Ils peuvent présenter un excellent compromis pour un modèle milieu de gamme à budget maîtrisé. Il est peut-être préférable de choisir un bon cadre aluminium plutôt qu’une entrée de gamme en carbone qui n’offrira pas les performances attendues. A moins de se doter d’un tel vélo pour disposer déjà d’un bon cadre à petit prix, puis de le faire évoluer avec des périphériques plus haut de gamme au gré de ses possibilités financières : cela permet de rouler déjà avec le vélo pour mieux le connaître, puis d’améliorer ses performances.

Côté transmission, le choix s’oriente selon votre niveau du pratique entre le double ou le compact plus léger qui propose jusqu'à 2x11 vitesses.

> Un exemple de vélo adapté à cette pratique : le Lapierre Pulsium 500 2018

Pour les cyclistes coureurs aguerris, un bon cadre carbone, rigide et nerveux, ravira les amateurs de compétition et de performance. Ce matériau composite offre de nombreux avantages comme l’extrême légèreté, sa résistance à la corrosion et sa grande rigidité. Le choix des roues revêtira ici une grande importance : le comportement du vélo en va dépendre fortement. Quant au choix entre boyau, pneu tubetype (à chambre à air) ou pneu tubeless (avec liquide préventif), c’est une question de préférence.

Les transmission sont en général en double ou compact avec des plateaux de 36x52 dents. Les modèles plus haut de gamme pourront être équipés d'une transmission électrique Shimano Di2 ou Sram Red eTap, indispensable pour gagner de précieuses secondes sur les courses.


Un nouveau genre du vélo de route “hybride” est en plein essor : le Gravel. Dérivé du cyclocross, il vous permet de sortir des routes traditionnelles et ainsi se permettre un raccourci à travers champs sur une chemin de terre ou une escapade sur des routes pavées. Il se distingue des autres vélos de route par un cadre renforcé, une géométrie ultra compacte, un cintre de route plus large, des freins à disque et des pneus spécifiques renforcés. La transmission est généralement compacte ( plateaux de 34x50 et cassette en 11-32 dents), mais certains modèles proposent des ratios de VTT (cassettes en 11-34 dents, plateaux de 34x48).


… Pour parcourir les chemins et sentiers

vtt vélo tout terrain

Vous souhaitez parcourir paisiblement des chemins de campagne ? Le VTC (Vélo Tous Chemins) deviendra votre monture. Le VTC est un vélo idéal pour routes de campagnes et chemins non goudronnées mais roulants. Il se présente comme une alternative au VTT pour ceux qui roulent sur route mais souhaitent de temps en temps sortir hors du bitume. Equipé de roues plus grandes, il est aussi plus roulant.

Le VTT lui est l’apanage des baroudeurs sur chemins difficiles, sentiers escarpés et singles. Différentes pratiques existant dans le monde du VTT, le choix se portera vers un modèle adapté, classé par type de cadre puis par débattement.

Les VTT tout suspendus à 140mm de débattement pour sont idéaux pour le All Mountain, 140 à 160 mm pour l’Enduro et jusqu’à 200 mm pour la descente (sentiers de montagne raides, hors sentiers…). Le tout suspendu à faible débattement sera le compagnon idéal des pratiquants de XC Marathon et de Trail.

Généralement équipé d'une fourche suspendu avant de 100mm, le VTT semi-rigide conviendra aux utilisateurs loisirs pour le petit budget, ou aux pratiquants de Cross-Country où la vitesse prime. Mais de nouveaux modèles arrivent sur le marché, s'apparentant à des Endurigides, proposent plus de confort et plus d'engagement dans les descentes grâce au débattement de 120mm minimum. L'angle de chasse varie également pour offrir plus de stabilité et pour mieux digérer les obstacles.

Le VTT propose plusieurs tailles de roues, soit pour toujours mieux franchir les obstacles, soit pour améliorer la maniabilité du vélo : du classique 26 pouces au 29 pouces offrant une meilleure capacité de franchissement et un meilleur, en passant par le 27.5” pour un compromis entre maniabilité et franchissement. Vous pouvez également opter pour le nouveau standard 27.5+ (pneus plus larges, mais pas autant que les Fat Bike), qui sécurise l’utilisateur en améliorant le confort et la capacité de franchissement, sans trop concéder sur le rendement.


Aujourd'hui, les fabricants proposent une pléthore de transmissions. Voici comment s'y retrouver :
- Le 3x7, 3x8, 3x9 ou 3x10 vitesses est le système traditionnel mais en perte de vitesse dans certaines modalités de VTT. Il sera le meilleur choix pour le VTC car il reste le modèle le plus répandu.
- Le 2x10 et 2x11 vitesses est le plus répandu ses dernières années. Il convient aussi bien à la pratique du Cross-Country que du All Mountain grâce à sa grande polyvalence. Pour les amateurs de sentiers montagne notamment, le troisième plateau n’est pas de grande utilité ! De plus, le gros pignon (jusque 46 dents) procure des braquets adaptés aux forts pourcentages.
- Le monoplateau 1x11 ou 1x12 vitesses, est révolutionnaire mais à prix élevé, bien que de nouveaux groupes plus accessibles arrivent sur le marché. Il sera à réserver pour les vététistes aguerris et compétiteurs. Il pourra néanmoins ravir les plus téméraires pour peu que leur choix de plateau soit judicieux.

Dans les 2 derniers cas, les avantages sont multiples : entretien plus aisé, moins de risque de déréglage ou de déraillement, gestion plus simple des vitesses tout en ayant la même amplitude que le 3x10, transmission plus linéaire, précise et réactive.


Maintenant que vous savez quel vélo choisir, trouvez votre bonheur dans nos vélos de marque !

VOIR LES VELOS